Un an de plus – et il y en a déjà sept -, profitant des vacances du pont de la Constitution et de l’Immaculée Conception, l’A.C. INTERSOCCER a fait un voyage de coexistence et de dispute de matches amicaux pour une région espagnole. Cette fois encore, après deux ans d’absence, les verdinegros ont été transférés dans la résidence universitaire Diego de León à San Vicente del Raspeig (Alicante).

De là, ils sont passés à la dispute des deux jeux. En attendant, ils pourraient profiter à la fois de la magnifique ville universitaire, près d’Alicante, et des incroyables plages de la région. Avec un vrai printemps pendant toute la tournée, toute l’expédition a passé un bon moment sur la plage de Postiguet et dans le port d’Alicante le premier matin et sur la plage de San Juan le dernier matin pour ces terres magnifiques.

En ce qui concerne les sports, au cours de la deuxième journée, l’équipe de jeunes de l’académie, composée de garçons de l’équipe officielle de compétition du RFFM, ainsi que de jeunes garçons et de cadets de la résidence d’Alalpardo, étrangers et mineurs, ne sont pas ils peuvent toujours avoir un record à Lorquí (Murcia) contre l’équipe locale de jeunes qui participe à la Ligue nationale de Murcia et occupe actuellement les premières positions du classement.

Pour ce match, Joaquín Barrios, directeur général du projet de football Intersoccer, a été rangé dans les onze de départ suivants: Cabrero (Espagne); Parra (Espagne), Santi (Espagne), Elage (Guinée Bissau), Vadim (Russie); Rabii (Maroc), San Segundo (Espagne), Moha (Côte d’Ivoire), Khurshid (Ouzbékistan); Dorian Hanza (Guinée équatoriale) et Daniel Danu (Moldavie). Ils ont ensuite joué: Dhruv (Inde), Brayan (France), Tanguy (Suisse), Sziebe Marcin (Pologne), Aynar (Russie), Fabian Whyte (Nigéria), Laurent (Congo), Javier Salas (Mexique), Nathaniel (Royaume-Uni). ), Maciej (Pologne) et Gabriel Bader (Équateur).

Le match a été très disputé et devant un grand rival, ce n’est pas en vain une équipe qui cherche actuellement à revenir dans la division d’honneur nationale. Le résultat était de 2 à 0 favorable à l’équipe locale, mais jusqu’à la 60e minute, le score n’était pas cassé. En prenant en compte, en outre, celle de la Intersoccer a joué plusieurs garçons juniors et trois cadets.

Lorquí, la nuit de son départ, a été très heureuse de toute l’expédition, où le président du club, Joaquin, un vieil ami de l’académie, de même que le reste des cadres et des techniciens avaient un comportement très amical et exemplaire avec l’ensemble de la délégation InterSoccer.

Cela étant, il ne restait que le plat sportif le plus puissant avant de rentrer à Madrid. Et cela a eu lieu sur le terrain municipal de la ville de Hondón de las Nieves, près d’Elche. Là-bas, l’équipe senior de l’académie – avec plusieurs jeunes à l’appel du jeu – a affronté l’Ulicit Ilicitana, équipe subsidiaire d’Elche C.F. qui milite dans le régional préféré de la Fédération de Valence.

Pour cette confrontation, Joaquín Barrios a ordonné les onze suivants: Rubén (Espagne); Iván Rozas (Espagne), Rishabb (Inde), Amir (Israël), Alex (États-Unis); Moha (Côte d’Ivoire), San Segundo (Espagne), Borja (Espagne), Kang (Corée du Sud); Fabrice (Cameroun) et Peli (Espagne). Plus tard, ils sont entrés: Rabii (Maroc), Vadim (Russie), Khurshid (Ouzbékistan), Marcin (Pologne) et Yan (cadet espagnol débutant avec des seniors).

L’histoire du match se résume facilement: les garçons d’INTERSOCCER ont fait un vrai match. À la pause, le tableau de bord indiquait un 0-2 bien visible qui reflétait clairement ce qui avait été développé sur le terrain. Résultat qui serait étendu à 0-3 à la fin du concours.

Forte victoire remportée face à un grand rival, doté autant de qualités que de capacités compétitives. Cependant, ces pouvoirs n’ont pas été suffisants pour empêcher la victoire de l’A.C. INTERSOCCER, où se sont distingués Kang et Peli, avec un grand nombre de participants à la fête. Être la performance de ce dernier spectaculaire, marquant en plus les trois buts du jeu … et que les golazos!

Après le goût de la victoire et le souvenir de la magnifique expérience vécue lors de la tournée Alicante-Murcie, l’ensemble de l’expédition a mis le cap sur MADRID. Arrêtez-vous pour dîner à Almansa, ville natale de Santiago Bernabéu – “presque rien” -… et à trois heures du matin à Alalpardo. Et, bien que fatigué, mais avec une grande satisfaction de l’ensemble du groupe humain – joueurs et personnel – ce fut la fin d’une étape supplémentaire du “projet de formation au football” de l’Académie.

____________________________________________

Share This